Journée Mondiale du Bénévolat - Voir le direct
En direct - Participez à la Journée Mondiale du Bénévolat 2020 avec Benevolt
Votre profil est invisible par les associations

La semaine bleue : faire découvrir vos activités associatives à nos aînés

Actualités 🔎


image profil

Océane Wanecque

6 oct. 2020 • 2 mins de lecture


La semaine bleue est une semaine nationale organisée chaque année courant octobre. Elle sensibilise et informe sur la place de nos aînés et leur contribution dans la vie économique, sociale et culturelle de nos territoires. C’est l’occasion de mettre en lumières les difficultés rencontrées par nos seniors et de créer du lien intergénérationnel. 

Cette année, la semaine bleue a lieu du 5 au 11 octobre 2020.

De nombreuses activités associatives y sont représentées, puisque c’est l’occasion de faire découvrir et d’adapter les activités à un nouveau public !  Activités sportives, activités de yoga ou encore culturelles : pendant la semaine bleue faites découvrir vos activités aux plus anciens en proposant des activités dans les EHPAD ou les maisons de retraites. De nombreux lieux et de nombreux acteurs peuvent accueillir vos propositions.

Un peu d’historique concernant la semaine bleue…  

La semaine bleue est lancée en 1951 sous le charmant nom de “Journée des Vieillards” et prend la forme d’une quête nationale à destination des aînés les plus nécessiteux au sortir de la seconde guerre mondiale. 

Un slogan accompagne l’initiative depuis ses débuts :

La place des associations dans la semaine bleue

Les associations sont actrices de cette semaine nationale, puisque ce sont elles qui proposent de nouvelles activités pour animer, faire découvrir et accompagner les seniors bénéficiaires. Toutes les associations, tous domaines d’action confondus, peuvent proposer une activité aux établissements accueillant un public âgé. De l’initiation à l’informatique à la gym douce, la semaine bleue est un moment de rencontre pour les seniors.

Ainsi, on peut voir des activités dans le cadre de la semaine bleue pour le moins exotiques ! Nos seniors peuvent découvrir de nouvelles pratiques, de nouvelles activités voire passions et d’autres personnes grâce aux actions des associations. La semaine bleue est aussi l’occasion de rencontres intergénérationnelles !

Proposer des activités associatives intergénérationnelles 

Les activités intergénérationnelles sont génératrices de rencontres et riches autant pour les organisateurs que pour les bénéficiaires. Pour autant, il faut préparer la mise en place de ces activités. Si vous avez l’habitude vous adresser à des enfants, le public âgé ne sera pas réceptif aux mêmes activités  : il faut donc prendre le temps d’aller à la rencontre du public ou des professionnels qui orbitent autour pour construire une activité pertinente.

Ces activités dans le cadre de la semaine bleue peuvent être proposées à différents acteurs : CCAS, EHPAD, Clubs du 3ème âge, associations de retraités ou d’anciens combattants… Mais aussi les collectivités ! 

Absolument toutes les activités peuvent être source d’inclusion pour nos aînés. Les jeux vidéos ? Vous seriez surpris de vous faire battre à Mario Kart par un professionnel de la manette. Un club sportif ? Proposez de la gym douce et des ateliers prévention de chute ! Défenseurs de l’environnement ? Il n’est jamais trop tard pour s’y mettre et adopter les bons gestes chez soi ou dans un établissement spécialisé…

Les valeurs intergénérationnelles animent de nombreux bénévoles et les activités dans le cadre de la semaine bleue peuvent les intéresser. N’hésitez pas à créer une annonce de bénévolat sur votre compte Benevolt. 

Les 5 règles de sécurité du bénévole

1

En toutes circonstances, je fais en sorte de garder ma distance de sécurité d’au moins un mètre avec les bénéficiaires et les autres bénévoles.

2

En toutes circonstances, j’applique les gestes barrières pour me protéger et protéger les bénéficiaires et les autres bénévoles.

3

Je suis un ambassadeur des règles de sécurité et des gestes barrière que j’explique et promeus auprès des bénéficiaires et des autres bénévoles.

4

Au moindre doute d’infection, sans attendre, j’informe l’association et je reste chez moi.

5

Âgé de 70 ans ou plus ou porteur d’une maladie chronique, je ne m’engage que dans des missions à distance, depuis mon domicile, pour protéger au maximum ma santé et celle des autres.

Règles de sécurité du Bénévole éditées par le Gouvernement
Ministère de l'Education nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative

2020 © Benevolt | Mentions légales | CGU / CGV | Notre politique de protection des données personnelles