Benevolt, la plateforme de bénévolat des retaités actifs

Comment concilier handicap et bénévolat ?

Portraits


image profil

Océane Wanecque

26 août 2019 • 2 mins de lecture


Bruno habite Andolsheim, dans le département du Haut-Rhin où il a exercé un nombre impressionnant de métiers. D’abord, magasinier, ouvrier viticole, caviste, agent de sécurité, il est ensuite devenu convoyeur puis paysagiste. Ensuite, il devient monteur de pédaliers hydrauliques puis formateur en langue des signes - formations qu’il dispense d’ailleurs toujours. Bénévole à la Croix-Rouge de Colmar, Bruno maitrise la langue des signes et peut lire aussi sur les lèvres. Nous étions très curieux chez Benevolt de le découvrir et de vous faire partager ce personnage plein de surprises !

À l’école, tu étais du genre à assortir au fond de la classe ou plutôt devant ?

"Mes parents sont instituteurs, alors j’étais toujours devant !"

Le métier que tu n’aurais pas aimé faire ?

"Maçon."

Quel est ton rêve le plus fou ?

"Partir en France comme à l'étranger sur les lieux de catastrophes."

Quel est le truc le plus incroyable que tu aies fait ?

"Maquettiste de haut niveau."

Déjà fort d’un engagement associatif auprès de la Croix-Rouge Française, Bruno s’est inscrit sur Benevolt pour continuer à s’investir. Néanmoins, notre bénévole a une particularité et il témoigne de son incidence sur son implication volontaire au sein des associations. 

Pourquoi t’investir à la Croix Rouge ?

"J’en rêve depuis toujours !"

Qu’est ce que tu fais au sein de cette association ?

"J’effectue des maraudes et des quêtes alimentaires. J’interviens pour les différentes demandes lorsqu’il s’agit d’aider et pour divers services. J’ai un planning pour ces différentes actions, puis j’interviens à chaque appel."

Ta surdité a t-elle un impact sur ton engagement bénévole ?

"Ma hiérarchie est réticente à ce que je reçoive des formations médicales, à cause de mon handicap."

Peux-tu nous raconter ta 1ère journée dans l’association ? 

"Ma première action a été une maraude, nous allons à la rencontre des sans-abris pour leur apporter un repas, échanger avec eux. C’était une super expérience qui a fait que, encore maintenant, j’ai toujours cette envie de découverte !"

La Croix Rouge a-t-elle mis quelque chose en place pour t’accueillir en tant que personne non-entendante ? 

"Pas encore, mais c’est prévu."

Le milieu associatif est-il adapté aux bénévoles qui portent un handicap selon toi ? 

"Pour le mien, oui. Pour les autres handicaps, je ne sais pas."

Qu’est ce que tu dirais à quelqu’un qui hésite à faire du bénévolat à cause de son handicap ?

"Je lui exposerai les meilleurs côtés de nos actions ainsi que tout le plaisir que le bénévolat peut apporter pour qu’il ou elle se lance dans cette aventure !"

Est-ce que tu peux nous montrer à quoi ressemblent les créations d’un maquettiste de haut niveau ? 

"Elles sont en bois, pas de colle, fixations par des morceaux de cure-dent… Celles ci avancent et reculent grâce à une motorisation à base d'élastiques."

 

train en gare maquette par Bruno

Si comme Bruno, rien ne peut vous arrêter à faire du bénévolat, que vous avez de l’expérience et de l’énergie à partager : découvrez les missions de bénévolat près de chez vous. 

2019 © Benevolt | Notre politique sur la conservation de vos données personnelles