Votre profil est invisible par les associations
Le renouvellement de votre abonnement a échoué Votre abonnement a été bloqué

Les Compagnons bâtisseurs, bâtissent l’avenir !

Histoires de bénévolat 💬


image profil

Laure Bocher

13 avr. 2022 • 4 mins de lecture


On ne perd pas le fil et après avoir rencontré Philippe, bénévole chez les Compagnons bâtisseurs Haut de France, nous nous plongeons au cœur du projet. Pour cela, nous avons eu le plaisir de rencontrer Nordine Farrak, directeur des Compagnons Bâtisseurs Haut de France et fidèle au poste depuis maintenant 18 ans ! L’envie d’aider les autres n’est pas nouvelle pour lui. Plus jeune, les missions de maraude et de récupération de denrées alimentaires lui ont montré la voie vers une réelle vocation dans un projet qui a du sens.

Les compagnons Bâtisseurs... qui sont-ils ?

Nous voilà arrivés sur le chantier, les bottes aux pieds, il ne nous reste plus qu’à commencer ! Notre instructeur privilégié aujourd’hui ne sera autre que Nordine Farrak bien équipé et accompagné de 5 Animateurs.trices habitat et responsables territoriaux. 7 professionnels de chantier aident également à la bonne élaboration du chantier. Les services civiques et bénévoles sont également les appuis de nombreuses tâches. 

Le premier clou planté, nous partons à la recherche du marteau (pas celui de Thor mais celui des Compagnons Bâtisseurs) car oui une de leurs nombreuses actions est aussi le prêt d’outils gratuit (même pas besoin d’être un demi-dieu pour ça). C’est ouvert à tous sans critère d’éligibilité ( je vous détaille ça un peu plus bas ), l’outilthèque (comprenez “la bibliothèque d’outils) nous permet d’éviter l’achat unique qui finira au fond du placard.

Le marteau trouvé, il nous manque encore le plan, comment planter un clou en évitant de nous planter un doigt au passage ? Pour ça pas d’inquiétude, des ateliers bricolage sont proposés pour ne pas nous perdre en chemin, on y aborde non seulement le plantage de clou, mais aussi des gestes techniques à réutiliser chez vous : peindre, carreler, tapisser... ainsi que la fabrication d'objets : étagère, meuble, horloge...

Il ne nous reste plus qu’à passer à l’action ! L’association propose plusieurs projets. Le premier c’est l’auto-réhabilitation;

Étape 1 :

L’association identifie les personnes chez qui elle va intervenir. Le choix est souvent réalisé à l’aide des nombreux partenaires comme la CAF, les bailleurs sociaux, le CCAS... Les bénéficiaires doivent remplir des critères d’éligibilité : issues d’un territoire bien précis, venant de quartiers prioritaires qui répondent à une vraie problématique de logement. Dernier point, mais pas des moindres, les bénéficiaires doivent être motivés pour participer aux chantiers (la participation aux chantiers est adaptée en fonction des personnes).

Étape 2 :

On entre dans le dur, mais les bénévoles sont bien accompagnés, l’équipe de salariés est là pour les guider jusqu’à l’atteinte de leur autonomie. La mission comporte aussi un aspect de lutte contre la précarité énergétique. Plus besoin de regarder des tutos sur “comment tapisser mon mur sans faire de bulle en 25 étapes”, vous apprendrez des gestes techniques à reproduire à la maison. 

Étape 3 :

On participe à un projet social, porteur de sens, en lien direct avec un public fragile, avec la volonté de les accompagner dans leur appropriation du logement, dans leur capacité à agir. Vous l’aurez compris tout ça ce n’est pas qu’une histoire de bricolage. Il s’agit d’aider des personnes isolées, par honte d’inviter leurs amis·es, familles chez eux, auxquelles il faut redonner confiance et estime de soi. 

Le second chantier est plus ponctuel, il consiste à prendre part au chantier solidaire

Dans la même veine que les chantiers de réhabilitation, les chantiers solidaires proposent aux habitants, bénévoles, de se mobiliser pour rénover des lieux publics : local associatif, création de mobilier urbain dans le quartier… une opération coup de poing qui va s’opérer pendant 2 à 5 jours. Et ce n’est pas moins de 15 projets qui ont vu le jour cette année ! 

Mais au-delà de toutes ces missions la porte reste ouverte à vos propositions, l’association est preneuse de nouveaux concepts et votre voix ne restera pas sous silence. Pour vous donner un exemple concret, le dernier projet en date a été mené par une bénévole qui a proposé l’ouverture de l’outilthèque le week-end. La mise en place d’un petit-déjeuner bénévole permet de créer un moment pour partager un café, chocolat, thé et de créer des liens entre les bénévoles. Ces moments conviviaux permettent de présenter l’association et ses actions, mais également d’organiser les prochaines mobilisations.

Processus de recrutement bénévole

Mais attendez, c’est bien beau toutes ces missions qui me sont proposées, mais comment savoir si je peux postuler ?

Et bien le plus beau dans tout ça, c’est que vous n’avez même pas besoin d’être un as du bricolage ! Ces missions sont ouvertes à tous, il n’y a aucun critère particulier, juste de la motivation. Les bénéficiaires sont monsieur et madame tout le monde qui n’ont pas de notion de bricolage. Avoir des bénévoles débutants peut faciliter le passage à l’acte du propriétaire. Bien entendu vous serez formé aux premiers gestes du bricolage pour ne pas vous sentir perdu (toujours utile !)

Votre engagement reste libre, il peut très bien se faire par projet, mais aussi par jour, par mois ou tout simplement de manière ponctuelle sur un chantier ou un atelier. Et même si vous ne vous sentez pas prêt à aller sur le terrain ou si vous n’avez pas l’appétence pour le bricolage mais que le projet que porte l’association vous touche alors vous pouvez vous propose d’agir sur des thématiques comme la communication, l’environnement, la sécurité ou la gouvernance si comme Philippe, les feuilles de papier vous parle plus de le papier peint.

Et pour finir...

On laisse le mot de la fin à Nordine : “Les bénévoles ont la possibilité de marquer de leur empreinte, de définir la vision de nouveau projet associatif innovant. Le bénévole aura la possibilité de devenir influenceur (pas de placement de produit, je vous rassure) être partie prenante du projet. Il y aura toujours une place, chaque parole a son poids. Venez comme vous êtes. “ 

Si les compagnons bâtisseurs vous ont donner envie de les rejoindre alors ne rater plus aucune de leurs missions de bénévolat.

COVID-19
Des gestes simples pour préserver votre santé et celle des autres.

2022 © Benevolt | Mentions légales | CGU / CGV | Notre politique de protection des données personnelles