Le bénévolat en confinement, Romain en parle
« Quitte à être confiné, autant se rendre utile » - Romain, adepte du bénévolat à distance
Votre profil est invisible par les associations

5 signes qui prouvent que vous êtes accro au bénévolat !

Actualités 🔎


image profil

Océane Wanecque

4 août 2020 • 3 mins de lecture


Le bénévolat… Se sentir utile, faire de nouvelles rencontres, avoir un impact dans un domaine qui nous tient à coeur et tant d’autres raisons animent les bénévoles de tous horizons et de tous âges. Étudiants, actifs, retraités ou tous ceux qui sont à l’écoute d’une opportunité professionnelle peuvent faire du bénévolat. Les motivations diffèrent d’une personne à l’autre, tout comme ses disponibilités et les domaines dans lesquels elle souhaite s’investir. Fous du ballons ou plutôt habitués des refuges pour animaux, on retrouve un phénomène pourtant commun à de nombreux bénévole : l’addiction au bénévolat

Êtes-vous accro au bénévolat ? Voilà 5 signes qui peuvent vous conduire au diagnostic... C'est parti !

1. Vous ne dites jamais non à un coup de main ponctuel

Une petite annonce dans le journal de votre commune, un mail d’une association que vous connaissez ou une proposition sur Benevolt pour une mission ponctuelle attire toujours votre attention ? Une journée de collecte ou l'accueil de public sur un stand le temps d’un après-midi et vous êtes toujours disponible. Voilà un des premiers signes de votre addiction.

Les bénévoles atteint de ponctuelite développent des formes souvent régulières : une fois que vous avez participé une fois, on vous voit régulièrement aux événements de l’association. 😉

2. Vous intervenez dans une multitude d’associations

Vous avez dans votre carnet d’adresse une infinité d’associations et vous ne manquez jamais d’aller liker leurs publications sur Facebook ou les événements qu’elles organisent. Vous avez toujours en tête une association lorsqu’on vous demande conseil pour du bénévolat. Votre entourage s’étonne toujours du temps que vous passez dans vos missions bénévoles et de votre polyvalence dans les missions. Le mardi une permanence, le vendredi l’entretien des cages d’un refuge et le week-end signaleur dans un marathon ? Une semaine banale pour vous.

Encore un signe que vous êtes accro.

3. Vous connaissez tous les bons plans pour faire du bénévolat

Le forum des associations, vous n’y manquez jamais. Tous les ans, vous y distribuez vos contacts et découvrez les nouvelles associations de la ville. Mais la rencontre annuelle suffit rarement aux accros du bénévolat ! Des solutions modernes s’imposent : place au digital !

Ainsi, vous connaissez toutes les plateformes de bénévolat : votre profil est sur Benevolt, sur la Réserve Civique, vous répondez aux annonces de France Bénévolat comme de Tous Bénévoles. Bref, vous êtes partout.

addiction au bénévolat

4. Vous transmettez aux autres l’envie de faire du bénévolat

Accro au bénévolat ? Vous partagez volontiers cette addiction citoyenne. Sur Benevolt, nous entendons souvent ces bénévoles ambassadeurs : “je propose à ma mère de venir à toutes mes missions” ou encore “j’ai emmené mon fils sur une maraude car il était curieux de savoir à quoi je passais mes vendredis soirs !”. Récemment, c’est Hugo qui nous expliquait qu’il avait convaincu sa copine de se lancer.

On vous prend toujours à faire la promotion du bénévolat ? C’est encore un signe !

5. Vous êtes si accro au bénévolat que vous êtes en train de lire un article sur les accros du bénévolat 😇

Si vous vous reconnaissez dans un ou plusieurs de ces signes, c’est tant mieux ! Le bénévolat est une belle occasion de se faire du bien en en faisant aux autres. À chacun son rythme, l’investissement change d’une personne à l’autre dans ses activités bénévoles.

Le plus important n’est pas de s’investir dans toutes les associations possibles et d’y passer l’ensemble de son temps libre mais bien de s’y épanouir en faisant ce que vous aimez faire.

Pour découvrir de nouvelles missions, vous pouvez compter sur Benevolt qui vous déniche les meilleures associations pour vous accueillir. Restez à l'affût des nouvelles missions, nous donnons régulièrement des idées de bénévolat dans ce blog et sur notre page Facebook.

Les 5 règles de sécurité du bénévole

1

En toutes circonstances, je fais en sorte de garder ma distance de sécurité d’au moins un mètre avec les bénéficiaires et les autres bénévoles.

2

En toutes circonstances, j’applique les gestes barrières pour me protéger et protéger les bénéficiaires et les autres bénévoles.

3

Je suis un ambassadeur des règles de sécurité et des gestes barrière que j’explique et promeus auprès des bénéficiaires et des autres bénévoles.

4

Au moindre doute d’infection, sans attendre, j’informe l’association et je reste chez moi.

5

Âgé de 70 ans ou plus ou porteur d’une maladie chronique, je ne m’engage que dans des missions à distance, depuis mon domicile, pour protéger au maximum ma santé et celle des autres.

Règles de sécurité du Bénévole éditées par le Gouvernement
Ministère de l'Education nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative

2020 © Benevolt | Mentions légales | CGU / CGV | Notre politique de protection des données personnelles