Le bénévolat en confinement, Romain en parle
« Quitte à être confiné, autant se rendre utile » - Romain, adepte du bénévolat à distance
Votre profil est invisible par les associations

L’animal de compagnie, le meilleur allié du retraité ?

Boite à idées 💡


image profil

Chantal Fievet

15 avr. 2020 • 3 mins de lecture


Le chat et le chien arrivent en tête des animaux préférés des français et sont les animaux de compagnie les plus présents dans les foyers. Depuis le 11 avril, il est possible d’obtenir une dérogation de déplacement pour aller adopter des animaux en refuge. C’est une occasion parfaite pour nous de vous parler des bienfaits apportés par ces petits compagnons.  La retraite peut être le moment privilégié pour acquérir un de ces trésors d’affection sur pattes d’autant plus si l’on vit seul. Vous voulez avoir de bonnes raisons pour franchir le pas ? Alors sachez, qu’avoir un animal de compagnie aura plusieurs impacts positifs sur vous !

Chien, ou chat un support émotionnel et psychique 

En effet, les interactions avec un animal de compagnie ont un effet “booster” sur la production de sérotonine et de dopamine, des neurotransmetteurs responsables de la sensation de plénitude, de contentement, d’apaisement, de bien-être et de l’estime de soi. Et oui tout ça. Mieux que le prozac qui le fait artificiellement, non ? 

Avoir un animal de compagnie pour rester en forme à la retraite

Les retraités qui ont un chien sont bien plus susceptibles d’atteindre les objectifs d’activité physique quotidienne recommandés par le PNNS. : 5000 pas par jour soit 1/2 heure de marche quotidienne. Nous connaissons tous l’importance de l’exercice physique et notamment de la marche pour rester en bonne santé ou pour l’améliorer.

Bouger permet d’entretenir sa musculature, son capital osseux et sa mobilité, de prévenir les risques cardio-vasculaires ainsi que le déclin cognitif du cerveau. Or un chien à sortir promener tous les jours, c’est sûr ça vous y aidera grandement !

Adopter un animal pour se sentir moins seul

Un animal de compagnie est un puissant antidote à la solitude. Il suffit de sortir son chien dans la rue pour attirer à soi sourires de connivence et questionnements. Le simple fait d'être accompagné d'un animal de compagnie favorise l’opportunité d'être abordé, de briser la glace, de tisser des liens et d’attirer des personnes désireuses de jouer avec votre animal.

De même au domicile, l’intérêt d’un animal de compagnie quel qu’il soit est bien de vous tenir compagnie, de rompre votre solitude. « Je n’ai plus cette impression de vide quand je rentre chez moi : il est là pour m’accueillir. » Il contribuera à rendre votre foyer vivant, chaleureux…

animal retraite adopter

Retrouver un sentiment d’utilité et de responsabilité

Des contraintes vis à vis de son animal ? Oui, mais de bonnes contraintes : elles vous obligent à rester vigilant, à être responsable, et donc finalement à vous sentir toujours utile. C’est très bon pour la confiance en soi et le moral : deux sentiments qui sont souvent malmenés chez les retraités.

Grâce à votre chat ou votre chien, vous vous sentirez plus complets, plus vivants. Un animal tel que le chien ou le chat est à même de vous ressentir, de vous consoler, d’adopter une attitude empreinte d’empathie à votre égard. C’est une véritable relation d’amour, d’échanges et de compréhension mutuelles. Il ne vous reste maintenant plus qu'à franchir le pas et à choisir votre futur compagnon. Pour information, depuis le 16 avril, il est possible d’obtenir une dérogation de déplacement pour aller adopter des animaux en refuge.

Vous aimeriez bien mais vous n’osez pas ? Les contraintes quotidiennes vous font peur ? Dans ce cas, rien ne vous empêche d’aller promener le chien du voisin, de devenir ponctuellement dog sitter, de devenir famille d’accueil ou pourquoi pas de proposer vos services en tant que bénévole à la SPA ou autre association animalière…

Les 5 règles de sécurité du bénévole

1

En toutes circonstances, je fais en sorte de garder ma distance de sécurité d’au moins un mètre avec les bénéficiaires et les autres bénévoles.

2

En toutes circonstances, j’applique les gestes barrières pour me protéger et protéger les bénéficiaires et les autres bénévoles.

3

Je suis un ambassadeur des règles de sécurité et des gestes barrière que j’explique et promeus auprès des bénéficiaires et des autres bénévoles.

4

Au moindre doute d’infection, sans attendre, j’informe l’association et je reste chez moi.

5

Âgé de 70 ans ou plus ou porteur d’une maladie chronique, je ne m’engage que dans des missions à distance, depuis mon domicile, pour protéger au maximum ma santé et celle des autres.

Règles de sécurité du Bénévole éditées par le Gouvernement
Ministère de l'Education nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative

2020 © Benevolt | Mentions légales | CGU / CGV | Notre politique de protection des données personnelles