Benevolt évolue - Bienvenue à tous les nouveaux bénévoles

Découvrez les secrets de la coordination du No Plastic Challenge de l'association No Plastic In My Sea !

Témoignages


image profil

Océane Wanecque

8 juin 2020 • 4 mins de lecture


La protection de l’environnement est un domaine d’action qui requiert de bonnes volontés pour s’y engager. Les associations qui s’y investissent ont besoin de nombreux bénévoles pour relayer les actions et y participer. C’est le cas de No Plastic in My Sea, petite structure au centre d’un large réseau de bénévoles engagés partout en France. Étudiants, travailleurs, parents d’élèves et même scouts, des bénévoles nombreux et éparpillés sur le territoire participent au Challenge de l’association. Muriel nous livre les secrets d’une coordination de ce réseau qu’il faut encourager et motiver pour cette belle cause qu’est la sauvegarde de notre environnement.

Quel est votre rôle au sein de l’association No Plastic In My Sea ?

Je suis déléguée générale de l’association qui fonctionne avec une très petite équipe professionnelle. Je suis généralement entourée d’un ou deux stagiaires. Je coordonne un réseau national de bénévoles et comme dans toutes les petites structures, j’ai plusieurs rôles et des tâches très diverses ! Je m’occupe de la recherche de fonds et de partenaires, mais aussi de la communication sur les réseaux sociaux...Sans oublier le management des stagiaires et des bénévoles ou la veille sur le sujet du plastique… Ah et les actions de plaidoyers pour dénoncer l’influence des lobbies du plastique !

Quelles sont les missions de l’association dans la lutte contre le plastique ?

Notre association se positionne sur des solutions en amont et nos actions agissent à la source, puisqu’il s’agit de réduire à la fois la surconsommation et la surproduction de plastique. On fait parfois des actions de nettoyage mais ce n’est pas notre principale activité, on ne tient pas de discours sur le recyclage car ce sont des actions insuffisantes.

D’où vient le problème de la pollution due au plastique ?

Pour nous, le problème est du à plein de choses mais la pollution entraînée par le plastique est surtout corrélé à la surproduction de plastique.

Quelles sont les actions de No Plastic In My Sea ?

Les actions de l’association visent à exercer une influence et à générer une mobilisation citoyenne afin que la consommation de plastique diminue. En parallèle les actions doivent toucher voire faire pression sur les producteurs afin d’envisager des alternatives ou des offres, notamment pour réduire les produits à usage unique.

Quelles ont été les évolutions de l’association depuis sa création ?

L’association est très jeune, puisqu’elle est née à la fin de l’année 2017. En 2018, la première édition du No Plastic Challenge lui a permis de se développer. Nous sommes progressivement passés d’un simple relais sur les réseaux sociaux à la véritable création d’un réseau et d’une communauté de 250 bénévoles animateurs du Challenge partout en France. Grâce au travail de toute l’équipe, nous avons proposé de plus en plus d’éco-gestes en passant de 10 à 15 gestes à faire dans son entreprise, son école, son club de sport…

Comment on coordonne autant de bénévoles, partout en France ?

Nous optimisons ! Nous évoluons aussi ! Par exemple l’année dernière nous avons mis en place une messagerie Slack mais ça n’a pas très bien fonctionné. La newsletter, elle, fonctionne bien. Maintenant que nous nous sommes développés, nous avons le projet de mettre en place des sessions de formations en vidéo et des choses que nous n’avions pas faîtes jusque-là !

Comment réussir à créer une relation privilégiée avec ses bénévoles ?

Bien sûr, on ne peut pas avoir de relations personnelles avec les 250 animateurs mais nous réfléchissons à mettre en place des sessions de petits groupes pour pouvoir échanger avec tout le monde. Nous fonctionnons beaucoup sur un mode à distance.

Qui sont ces bénévoles ?

Des bénévoles s’emparent des supports que nous mettons à disposition sur notre site et les affichent dans leur entreprise, leur école, leur club… Les bénévoles se disent “tiens, je vais faire une session d’informations dans ma classe ou dans mon entreprise !”. Des étudiants, des parents d’élèves… et même des enfants s’engagent dans le Challenge !

Mais ce peut-être aussi des gérants de magasins en vrac ou des acteurs de zéro déchets qui s’investissent, car c’est l’occasion de proposer une animation.

Nous avons aussi eu un groupe de scouts qui se sont engagés le temps d’un été, en partant faire la tournée des plages pour sensibiliser les commerçants et les vacanciers à la réduction du plastique.

Quelle place ont les bénévoles à long-terme dans votre association ?

En dehors des 250 bénévoles animateurs du No Plastic Challenge, nous avons une cinquantaine de bénévoles qui s’investissent sur des missions plus professionnelles et plus techniques. Par exemple, nous recherchons des bénévoles pour la gestion des réseaux sociaux et du site Internet ou encore des ingénieurs qui connaissent bien le plastique et les différents matériaux, capables de réfléchir à des initiatives.

Vous pourriez poster des annonces sur votre profil Benevolt pour faire appel à des experts !

On vient tout juste de se lancer sur Benevolt, on en attend beaucoup ! Mais cela commence bien, on a reçu 7 messages de bénévoles.

2020 © Benevolt | Notre politique sur la conservation de vos données personnelles