COVID-19 Mobilisation citoyenne - Benevolt est en libre accès, pour les associations et les bénévoles de tous âges

Comment communiquer dans votre association ?

Boite à outils


image profil

Matthias Lombard

1 avr. 2020 • 2 mins de lecture


La communication est aujourd’hui au cœur du monde professionnel, mais aussi du monde associatif.  A l’ère des réseaux sociaux, il n’a jamais été aussi simple de communiquer et de transmettre des informations. Si vous pensez avoir encore à apprendre à ce sujet, cet article est fait pour vous.

Commencer par communiquer en interne

Avant de chercher à améliorer sa communication externe, il est indispensable de veiller à ce que l’information circule correctement en interne. Selon la taille de votre structure, différentes méthodologies sont possibles pour assurer une communication interne correcte. Pour les grandes structures, l'édition d’un journal rédigé en interne et partagé à tous les collaborateurs par mail sous forme de newsletter, va permettre de rendre la communication agréable et régulière. Si toutefois votre structure est à taille humaine, de simples points d'équipes réguliers sont conseillés, afin de transmettre les informations importantes. 

Utiliser les réseaux sociaux comme un moyen de communication 

Afin de donner plus de visibilité à votre association, les réseaux sociaux s’avèrent être de puissants canaux de communication. Les intérêts pour votre association d’avoir une page Facebook (par exemple) sont nombreux. Tout d’abord cela permet de créer et de réunir une communauté autour de vos actions et de vos causes. C’est donc un excellent moyen d’attirer de nouveaux bénévoles mais aussi d'éventuels donateurs. Facebook propose d’ailleurs la création de campagnes de dons pour aider les associations à récolter des fonds.Vous l’aurez compris, en 2020, les réseaux sociaux sont de formidables leviers de communication, pourquoi vous en priver ? 

Alimenter et animer son site internet

Votre association possède sûrement un site internet. C’est une première étape afin d’être visible sur le net, mais ce n’est pas une fin en soi. Encore faut-il savoir l’alimenter. La création d’un blog est un moyen intéressant de proposer du contenu à votre communauté, mais aussi d’améliorer votre référencement sur internet (c’est-à-dire d'apparaître dans les premiers résultats lorsque l’on effectue des recherches sur internet). Rédiger des articles sur les différentes actualités de votre association ou sur des sujets de fond, se révèle être une formidable stratégie de communication pour votre structure.

Communiquer en temps de crise

Les actualités liées au COVID-19 font qu’il est important de savoir gérer une situation de crise et la communication qu’elle implique. Il est important de continuer de communiquer sur vos actualités, afin de pas rendre climat plus anxiogène qu’il ne l’est. Utilisez par exemple vos réseaux sociaux pour communiquer sur votre adaptation de travail lié au confinement. Pourquoi ne pas livrer des conseils ou des anecdotes amusantes liées à la situation, en évitant bien sûr les éventuelles mauvaises blagues. L'objectif étant de changer les idées de vos lecteurs et de rassurer vos bénévoles !

Il existe bien évidemment des dizaines d’autres canaux de communication pour votre association, mais ces points sont les indispensables afin de communiquer le plus efficacement possible. Si vous avez besoin d’autres conseils, n’hésitez pas à lire les autres articles de notre Fabrique Associative, un espace où vous retrouverez pleins d’infos utiles et de conseils sur la gestion et le développement de votre association. 

Les 5 règles de sécurité du bénévole

1

En toutes circonstances, je fais en sorte de garder ma distance de sécurité d’au moins un mètre avec les bénéficiaires et les autres bénévoles.

2

En toutes circonstances, j’applique les gestes barrières pour me protéger et protéger les bénéficiaires et les autres bénévoles.

3

Je suis un ambassadeur des règles de sécurité et des gestes barrière que j’explique et promeus auprès des bénéficiaires et des autres bénévoles.

4

Au moindre doute d’infection, sans attendre, j’informe l’association et je reste chez moi.

5

Âgé de 70 ans ou plus ou porteur d’une maladie chronique, je ne m’engage que dans des missions à distance, depuis mon domicile, pour protéger au maximum ma santé et celle des autres.

Règles de sécurité du Bénévole éditées par le Gouvernement
Ministère de l'Education nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative

2020 © Benevolt | Notre politique sur la conservation de vos données personnelles