Le bénévolat en confinement, Romain en parle
« Quitte à être confiné, autant se rendre utile » - Romain, adepte du bénévolat à distance
Votre profil est invisible par les associations

5 bonnes pratiques pour bien démarrer la rentrée 2020

Actualités 🗞


image profil

Amélie Arcile

1 sept. 2020 • 3 mins de lecture


La situation sanitaire étant ce qu’elle est, la rentrée associative est loin d’être un long fleuve tranquille. Entre forums des assos qui s’annulent, portes ouvertes interdites, et port du masque obligatoire, il y a de quoi se décourager. On vous donne quelques astuces pour aborder cette rentrée avec créativité !

1. Contactez votre commune pour être en accord avec les règles sanitaires

En matière de prévention, les règles varient d’une région à l’autre et d’une commune à la commune voisine. Avant de spéculer, renseignez vous sur les directives municipales. Les salles polyvalentes sont-elles utilisables ? Les vestiaires accessibles ? Quelles sont les préconisations de la mairie ? N’hésitez pas à contacter le service vie associative et à lui poser vos questions, en fonction de vos activités.

La proximité des partenaires d’un cours de danse en couple n’est pas la même que celles des bénévoles d’une association qui fait des maraudes. Certaines activités seront possibles, d’autres demanderont aménagement. Prenez le temps de bien réfléchir.

2. Servez-vous de la puissance du numérique

Le forum des associations de votre ville, vous l’attendez chaque année car vous savez qu’après cette grosse journée, votre fichier de contacts aura triplé de volume et vos activités auront fait le plein. Oui, mais cette année, pas de forum, il a été annulé dans votre ville comme dans beaucoup d’autres. C’est l’occasion d’envahir la toile : vidéo du président.e qui présente votre association en quelques phrases, photos de vos pratiques, témoignages vidéos ou article de vos bénévoles, voilà de quoi renseigner sur votre existence et vos projets. N’oubliez pas d’être clair, court et de mentionner des coordonnées (mail, téléphone) ou les intéressés pourront vous contacter.

3. Gardez un suivi sur les entrées

Souvent, en début d’année, des personnes étrangères à l’association viennent découvrir et essayer les activités. Certaines ne laissent pas leurs coordonnées car ne sont finalement pas intéressées. Cette année, c’est hors de question ! Intéressées ou non, toutes les personnes qui seront venues dans vos locaux doivent y avoir laissées leur nom et un moyen de les joindre. Peut-être ne sont-ils pas encore prêts à vous rejoindre pour le moment. Vous pourrez toujours leur envoyer un petit mail plus tard ou dans quelques mois pour les relancer. Et qui sait ? Peut-être auront-ils retrouvé du temps libre. De plus, si un membre de votre association est testé positif au COVID, cela vous sera facile d’aider à l’identification des personnes contact.

4. Pas de portes ouvertes, que faire ?

Si votre commune interdit les portes ouvertes, et que vous avez des places disponibles dans vos cours de sports ou dans vos pratiques, vous allez devoir réinventer votre façon de montrer ce que vous faites. Pourquoi ne pas organiser un webinaire, à savoir une réunion sur internet où vous pouvez dans un premier temps diffuser une vidéo des personnes pratiquant l’activité souhaitée et dans un deuxième temps répondre aux questions des utilisateurs ? Vous pouvez aussi répartir les intéressés sur différents créneaux tout au long du mois de septembre pour éviter l’influence massive de nouvelles personnes qui se mélangent.

5. Prévoyez un budget de prévention

Les associations ne sont pas riches, on le sait. Et il n’y a pas de ligne “masque et gel hydroalcoolique” dans votre budget, on s’en doute. Néanmoins, si informer toute personne qui met un pied dans votre association qu’elle doit porter un masque, se laver les mains et respecter un sens de circulation est une condition indispensable, investir dans une boite de masques et deux flacons de gel vous permettra d’être plus serein, de rassurer vos visiteurs, parfois étourdis et renforcera leur impression d’un accueil attentionné. Qui sait, c’est peut être cette petite attention qui les confortera dans leur envie de rejoindre votre association.

BONUS : Publiez en ligne vos besoins en bénévoles

Aller parce qu'on est de bonne humeur, on vous donne une bonne pratique bonus ! La rentrée est le moment idéale pour accueillir de nouveaux bénévoles ! Alors avez-vous pensez à mettre à jour vos besoins en bénévoles et à publier toutes vos annonces de bénévolat ? Vous pouvez le faire en ligne sur les différentes plateformes d'engagement.

Les 5 règles de sécurité du bénévole

1

En toutes circonstances, je fais en sorte de garder ma distance de sécurité d’au moins un mètre avec les bénéficiaires et les autres bénévoles.

2

En toutes circonstances, j’applique les gestes barrières pour me protéger et protéger les bénéficiaires et les autres bénévoles.

3

Je suis un ambassadeur des règles de sécurité et des gestes barrière que j’explique et promeus auprès des bénéficiaires et des autres bénévoles.

4

Au moindre doute d’infection, sans attendre, j’informe l’association et je reste chez moi.

5

Âgé de 70 ans ou plus ou porteur d’une maladie chronique, je ne m’engage que dans des missions à distance, depuis mon domicile, pour protéger au maximum ma santé et celle des autres.

Règles de sécurité du Bénévole éditées par le Gouvernement
Ministère de l'Education nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative

2020 © Benevolt | Mentions légales | CGU / CGV | Notre politique de protection des données personnelles