Benevolt évolue - Bienvenue à tous les nouveaux bénévoles

L'association Prendre Soin du Lien s'adapte au confinement et continue ainsi à apporter du bonheur à nos aînés isolés !

Histoires de bénévolat 💬


image profil

Océane Wanecque

14 mai 2020 • 3 mins de lecture


Christine Cocuelle est la fondatrice de l’association Prendre Soin du Lien. Elle met en place des actions pour lutter contre l’isolement et la solitude des personnes âgées, notamment à travers le projet Mobil’Aînés, un événement intergénérationnel bien connu de la métropole Bordelaise. Et ce n’est pas le confinement qui va arrêter ce projet ! L’association passe son événement en mode “confiné” : ce n’est pas parce qu’on est confinés qu’on ne marche plus.

Comment Prendre Soin Du Lien lutte-t-elle contre la solitude des nos aînés ?  

L’idée de l’association, c’est de lutter contre la solitude et l’isolement des personnes âgées par le biais de l’animation. Je me suis rendue compte assez rapidement que la priorité n’était pas dans les supports d’animation, mais le lien social. C’est ce qui a permis à l’association depuis 2008 d’évoluer. Nous avons deux grands projets phares : le Lien'Aînés et la Mobil’Aînés. 

Qu’est-ce que le Lien'Aînés ? 

Le Lien’Aînés est une activité d’animation à domicile.Elle permet à des personnes âgées qui ont choisi de vivre et mourir chez elles d'être malgré tout en lien social avec d'autres personnes qui ont fait le même choix. L'idée, c'est de faire se rencontrer toutes les semaines chez les unes, chez les autres et partager ensemble quelque chose. Ça peut être un jeu, ça peut être une séance de gymnastique adaptée au cinéma, une promenade, fêter un anniversaire, des choses très simples. C’est finalement le Facebook du 4ème âge mais en non-virtuel. On a besoin pour ça de bénévoles une fois par semaine pour les accompagner. 

Et qu’est-ce que la Mobil’Aînés ?  

Cet événement qui a lieu depuis 2016 est né d’une rencontre avec une dame âgée qui utilise un déambulateur à roulettes qui n’osait pas sortir de peur du regard des autres. La Mobil’Aîné est donc née d’une volonté de changer le regard sur la vieillesse et encourager la mobilité des personnes âgées dans l’espace public. Cet événement a lieu tous les ans dans la métropole Bordelaise.

Le principe, c’est de marcher une courte distance dans un parcours adapté aux personnes âgées, voire très âgées, en binôme intergénérationnel. La personne valide tient un parapluie orange au-dessus de la personne âgée qui marche, en signe de respect et de protection.  

Comment le confinement a-t-il impacté votre événement ? 

La Mobil’Aînés a lieu tous les ans le 15 mai. Évidemment, cette année le projet n’a pas pu avoir lieu… Mais la Mobil’Aînés aura lieu quand même ! En mode “confiné”. Les personnes âgées résidant surtout en établissements médico-sociaux, résidences ou EHPADs ont filmé des instants de vie, de marche dans leur quotidien. Ce n’est pas parce qu’on est confinés, qu’on ne marche plus ! De notre côté, nous avons créé une vidéo-tuto de gestes de chorégraphie que l’on reprend à chaque Mobil’Aînés : la Mobil’Danse. Habituellement la chorégraphie est dansée par les différents binômes, on balance les parapluies et ça donne quelque chose de très joli, très joyeux et convivial. Le confinement a impacté les revenus de l’association et nous avons créé une cagnotte solidaire pour récolter des dons et financer cet événement.

Des parapluies dans la maison, ça fait toujours partie de la chorégraphie ?

Pendant le confinement, on a remplacé les parapluies par un accessoire d’actualité : un masque orange aux couleurs de l’association. 

Combien de personnes se sont investies cette année, en mode confiné ?

La solidarité a amené 117 participants, dans toute la France, qui ont joué le jeu. Il y a une solidarité entre associations aussi : l’association Bout à Bout monte la vidéo finale. Le coeur de la Mobil’Aîné c’est l’empathie et l’humour et c’est bien de la voir se développer pendant le confinement. 

Qui sont les bénévoles de Prendre Soin Du Lien ? 

Il y a plusieurs bénévoles qui s’occupent de manière régulières d’accompagner les personnes âgées dans le cadre du Lien’Aînés. Pour la Mobil’Aîné, il nous en faut beaucoup plus ! Chaque année une quarantaine de bénévoles nous rejoignent lorsqu’ils trouvent le projet sympa et social et solidaire. Il suffit de donner une après-midi, une fois dans l’année. Ce n’est pas très prenant et c’est amusant de participer à cet événement. 

Quelles sont les 3 valeurs que partagent les bénévoles ?

La bienveillance, le goût pour la solidarité intergénérationnelle et l’envie d’accompagner des personnes âgées

2020 © Benevolt | Notre politique sur la conservation de vos données personnelles